Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 09:30

 

Yop les filles !

 

Aujourd'hui, nous allons parler de lolos. Oui messieurs, une femme enceinte et une jeune mère a des lolos. Et à priori des (plus) gros. Et arrêtez de baver !

 

D'abord, dans la majorité des cas, la jeune enceinte prend une taille de bonnet de soutien-gorge. C'est agréable pour les petits et moyens bonnets, pour les mains de ces messieurs (qui ont plus de matière pour disserter), mais ça l'est peut être moins pour les gros bonnets d'origine, ou pour celles qui prennent plus d'un bonnet en deux mois.

 

Habituée de mon bonnet imposant (Bonnet F d'origine, je le rappelle), j'ai donc dédaigné la grande distribution pour aller me fournir chez Julie, ma bonnetière. En cours de grossesse il m'a fallut un nouveau soutien-gorge et un maillot de bain.

Mauvais choix du soutien-gorge, mais je m'en suis rendue compte après, à l'usage. En revanche, le maillot de bain, une pièce, a été particulièrement apprécié et agréable à porter. Je vous rappelle que j'ai fais une préparation à l'accouchement en piscine, je ne pouvais pas y aller avec rien. Mon dernier maillot, déjà usé jusqu'à la trame n'a pas voulu prendre mes lolos à bord.

 

C'est ce modèle là.

 

Pour mon allaitement, j'y suis retournée. Je ne suis pas tombée sur la patronne, mais sur une minette. Qui m'a sorti des tiroir un truc blanc, qui ressemblait trop aux soutien-gorges de ma grand-mère qu'elle rapiéçait depuis dix ans. Sans armatures...

Mon bonnet de lolos : G. Avec ça, il arrivait sous mes cuisses.

Et la minette qui m'assure qu'un porte-lolo en gros bonnet avec armature pour l'allaitement, ça n'existe pas... (Et un joli non plus apparament).

 

Heureusement... Heureusement que je vénère Marie des mamanstestent !

 

J'ai donc été faire un tour sur l'un des sites qu'elle met en avant. celui de MamaNana.

C'est cher au premier abord. Mais pour celles qui ont des gros lolos, et qui savent qu'à moins de 50 euros, c'est difficile de trouver un porte-lolo, ce n'est pas plus cher qu'en bonneterie. J'aime les modèles simples. J'ai trouvé mon bonheur.

J'ai pris un modèle bien rose. Et puis pour me faire plaisir, un t-shirt vert et un débardeur rose. J'ai payé avec la peau de mes fesses, mais le paquet est arrivé rapidement, et tout à la bonne taille. (J'ai tablé sur un 95-F, taille d'avant grossesse, qui a été un poil juste à la montée de lait mais qui tient très bien depuis). Donc, un modèle joli, avec armature, et qui peut aller jusqu'au bonnet I. Elle est pas belle la vie ?

 

Si le site ne propose pas la taille dont vous avez besoin dans le modèle désiré, n'hésitez pas à leur envoyer un mail. Souvent, c'est parce qu'ils ne le prennent pas en stock mais peuvent quand même l'avoir sur la prochaine livraison.

Les deux vêtements sont impeccables, et déjà bien tachouillés de lait. Puisque bébé et moi avons des fuites (je songe d'ailleurs à contacter un plombier).

 

 

Je recommande ce site pour la qualité de service et de produits. Et pour la bonne idée qu'il a eu de fournir les gros lolos... Même à ce prix là. 

 

 

 

Enjoy !

 

 

 

Repost 0
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 09:38

Yop les filles !

Tout roule pour moi depuis Japan Expo. Les sages-femmes ont confirmé que tout allait bien, je n'en doutais pas. J'ai eu mon derniers cours de préparation à l'accouchement depuis, en piscine, et cela s'est très bien passé. C'était une piscine à homard, j'ai eu chaud, mais les exercices étaient inintéressants. Visiblement, accoucher les quatre fers en l'air ne serait pas pour moi. On verra bien le jour J. Bref.

Et ensuite ? Eh bien ensuite on attend. On attend cet évènement qui va chambouler nos vies. On se demande si on va savoir reconnaitre les vraies contractions (dixit mes camarades de préparation à l'accouchement). On se demande où et quand les contractions vont commencer, ou dans quel environnement on va perdre les eaux. Va-t-on bousiller le matelas, ou se taper la honte au milieu de la rue ?

On attend. On s'écoute. On essaye de déterminer si ce que l'on ressent c'est un prémisse ou si c'est bébé qui ne savait pas où mettre son pied.

On en devient parano. Il ne nous reste que ça à faire. Attendre. On est prêts. la chambre est (presque) terminée. Le stock de couche est paré à la manœuvre. D'après les sages-femmes, on peut maintenant accoucher n'importe quand. On a surtout le DROIT d'accoucher n'importe quand. Puisque bébé ne serait plus considéré comme un prématuré. Il respirerait tout seul et serait capable de se nourrir.

Mais finalement, on n'a plus rien à faire. Plus de rendez-vous pour rythmer les semaines. Plus d'examens à faire ou à refaire. On n'ose plus sortir trop loin, à cause du temps qu'il faudrait mettre pour rentrer si on perdait les eaux à Paris-plage. On ne sort plus trop longtemps de toutes manières, car on s'épuise vite. On tourne en rond.

Une décharge électrique sous la vessie ? Probablement bébé qui joue avec le col.

Comme un point de coté ? Ha non. c'est rien. C'est bébé qui a le hoquet.

Et là ? Et là ? Une douleur de règles ! Ha non Ca ne peut pas être une contraction, c'est parti aussi vite que c'est venu. Parait que ça dure environ une minute une contraction.

On ne peut pas prévoir un rendez-vous dans trop longtemps, étant donné qu'on est susceptible de partir à l'hôpital du jour au lendemain. Difficile de prévoir la pléthore d'anniversaires à la fin du mois d'Août également. A la maternité, ils m'ont sorti que mon terme était prévu le 15... C'est sympa, mais toute ma grossesse on m'a dit le 8, qui dois-je croire ?

Pour peu que mon fils se sente bien au chaud et ne veuille pas sortir, je dois téléphoner le 13 pour prendre rdv le 15 pour un examen de contrôle. Si bébé va bien, on attend le 17 pour me donner rdv pour un déclenchement. Donc pas avant le 19... Rajoutons à cela le temps d'accoucher.

C'est d'autant plus long que l'espace temps semble se multiplier. On se demande ce qu'on a fait pour en arriver là. Alors qu'on n'a rien fait, et qu'on ne peut rien y faire. On attends. On épuise toutes les activités manuelles dont on peut avoir l'idée. On rappelle 20 fois machins pour avoir l'adresse de truc à mettre sur le faire-part. On fignole ces fameux faire-parts. On peste contre les éboueurs, l'église et trois voisins différents dans la matinée. Les éboueurs qui nous ont réveillés à 6h30, le premier voisin qui a laissé son chien tout seul qui va maintenant pleurer jusqu'à ce que son maître rentre, l'église qui s'est mise à sonner pour nous dire qu'il est 7h du matin, le chien parce qu'il pleure jusqu'à 8h où enfin, un autre voisin démarre sa tronçonneuse pour tailler la haie et achever de nous empêcher de dormir.

On hésite à appeler les copines qui nous reposent pour la 20eme fois de la semaine si ça va ? Tu n'as pas trop de problèmes avec la chaleur ? Bah non. Je n'ai PAS de problèmes avec la chaleur. Je me balade à poil chez moi, et je dors avec le ventilo. Non je n'ai pas de problèmes parce que je ne me contente pas de ne rien faire. Je prends des bains frais, et je mange des glaces à l'eau. Un bol de pastèque le soir avant de me coucher, qui en plus m'évite la fringale de minuit.

Les fameuses copines qui s'inquiètent de tout à ma place, pour rien. Non, toujours rien. Tu me fais pas confiance pour te prévenir ? *sifflotte* Et tes analyses ? Mes analyses vont bien. Oui, j'ai une légère anémie, dûe au manque de fer, mais on m'en a prescrit, tout va bien donc. Oui c'est long d'attendre. Non tu ne peux rien faire.

A croire que c'est elles qui vont accoucher, elles attendent mon fils comme le messie. Non mais sérieux quoi ! Je suis pas malade ni handicapée, ya aucune raison de s'inquiéter comme ça, ni de se mettre dans des états pareils !

Je me fais chier. Je n'ai pas grand chose à rajouter. Les derniers jours avant l'accouchement, c'est comme les minutes d'attente que l'on passe dans la salle d'attente avant l'oral coef 5 de l'examen.

Sur ce, je vais aller prendre ma dose de fer (j'ai encore oublié ce matin). Et puis je félicite Mme Casse-bonbon l'égyptienne qui a obtenu son code ! Plus qu'à faire la conduite :)

Enjoy !

Repost 0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 11:51

Yop le monde !

 

Un petit article fourre-tout pour démarrer le mois de juillet.

 

Japan-Expo s'est très bien passé. J'insiste sur le très, puisque le monde en doutait. Mes pieds ont souffert. Comme tous les ans. Le personnel d'accueil s'est montré très agréable, et j'ai testé les deux options : passer normalement, et "passer devant".

 

Je suis passée comme les autres visiteurs, jeudi et vendredi, par la file qui m'était attribuée (4 jours en bleue), sans aucun problèmes. Le fait d'arriver tôt et de pouvoir s'asseoir dans la file d'attente n'y est pas pour rien. Il est évident que si j'étais arrivée à 9h et que j'avais dû rester debout pendant plus d'une heure, cela ne l'aurait pas fait. J'ai fais la queue pour avoir mon coupon de dédicace (10 mn pour RA Salvatore), et fais la queue pour la dédicace elle-même (environ 35-40 m).

Samedi soir, dans le RER, pas de place pour s'asseoir, et personne ne s'est levé. Ni pour moi, ni pour les personnes agées qui étaient elles-aussi debout depuis le départ du RER à Roissy. J'ai fini par ne plus me sentir très bien, mais je n'ai pas fais de malaise. J'avais juste faim... Je n'avais pas pris de dernière collation juste avant de partir, et avec la chaleur et le monde... Un copain parti une demi heure après moi a été témoin d'un malaise. Une fille, pas enceinte. Juste la chaleur. Comme quoi...

 

Je suis "passée devant". Samedi et Dimanche, en arrivant, les gens qui redirigent les visiteurs vers les bonnes files nous ont fait passer, mon compagnon et moi, avec les exposants et les handicapés. (Tout droit à travers l'esplanade au lieu de tourner à droite pour traverser les hangars). Je ne sais pas si tous les copains auraient pu venir avec moi et passer devant, toutefois, les "poussettes" traversaient en famille, alors pourquoi pas ? Si vous devez y aller, pensez à poser la question directement... Cette entrée est utilisée par les invités, les exposants, et les "personnes avec accès difficile" c'est à dire : handicapés, personnes agées (logo d'un papy avec une canne, un peu bossu), poussettes (j'ai vu des familles entières), et femmes enceintes. Cette facilité de passage est aussi valable au point dédicaces (pour obtenir les pass et bons de dédicaces), dans les files de dédicaces (quand vous poireautez pour que le monsieur que vous ne connaissez pas vous laisse un petit mot incompréhensible), et les files pour les salles d'activités. Je ne sais pas en revanche si les "restaurants" le pratiquent.

Egoistement, c'est bien agréable de passer le matin par là. Je le recommande vivement pour les femmes enceintes qui ont des "problèmes". Jambes lourdes, problèmes d'oedèmes, de circulation sanguine, qui ont prit un poids important, de pipiroom tous les trois mètres...

 

S'asseoir à l'intérieur du festival ne m'a pas posé de problèmes, même le samedi et dimanche, même si j'ai patienté deux ou trois minutes pour avoir une table. Cependant, par rapport aux autres années, j'ai trouvé JE radin sur la quantité de chaises et tables. Il ne faut bien sûr pas attendre d'être sur le non retour pour s'asseoir et aller aux toilettes. Dès les premiers signes de fatigue ou de vessie capricieuse, on se dirige vers l'endroit que l'on sait à peu près libre. (Les toilettes au fond de comic'Con hall6 en l'occurence). Boire et manger souvent est important. J'ai claqué la moitié de mon budget en granités menthe. (Multiples parfums disponibles).

 

Dans le train, tôt le matin, il y avait de la place pour s'asseoir (en montant à gare du nord). Le soir, ce sont les gens avec leurs valises qui se sont levés ! Les autres visiteurs gardaient jalousement leur place, et en fait, ne regardaient surtout pas autour d'eux, déjà plongés dans leurs dernières acquisitions. 

Au milieu de la foule, aucun coup (pas plus que d'habitude quoi), ni dans le ventre, ni ailleurs. Quelques carambolages entre deux bouchons, mais rien d'inhabituel ni de dangereux.

 

Je m'étonne même de n'avoir pas été plus crevée que ça. Et d'avoir été en pleine forme pour me lever ce matin, encore une fois, à 6h... Car j'avais rdv à 9h avec une sage femme à la maternité pour mon 9eme mois !

 

C'est une interne qui m'a prise en charge assez rapidement. Dernières infos, revue du dossier, j'ai été surprise qu'elle ne râle pas en découvrant que je n'avais pas eu d'analyses depuis mars, que je n'avais pas fait l'O'Sullyvan, pas de consultation au mois de juin, ni de prescription de suppléments divers et variés, contrairement à sa collègue, au mois de mai. Tripatouillage du ventre, tout va bien, tension parfaite, et balance. Moins de 73 kg alors que j'étais encore habillée, et que je venais juste de petit déjeuner... (Cad - de 6kg pris en tout pendant 8 mois). Désespérante.

L'interne m'a donc prescrit les compléments, la prise de sang, l'analyse d'urine, le prélèvement glamour (pour vérifier les streptocoques), et m'a donné la date à laquelle je devais prendre rdv si je n'avais toujours pas accouché. Elle m'a trouvé une nouvelle date d'accouchement, et me donne le 15 Aout comme date butoir. C'est la troisième date différente (Le 1er pour la sécu, et le 8 pour l'échographe). Je n'ai plus qu'à choisir !

Direction le labo pour la première prise de sang (la deuxième sera prescrite par l'anesthésiste jeudi) et l'analyse d'urines. Sauf que. J'ai pas envie moi ! J'y suis déjà allée en me levant ce matin et je n'ai pas modifié mon rythme. le prochain pipi devrait se faire vers 13-14h et il n'était que 9h30 ! Non Mesdames, même avec un verre d'eau ça descendra pas plus vite ! Cela ne leur a manifestement pas plu que je ne fasse pas pipi sur commande ! Truc de malade quoi. Il aurait fallu me le dire avant qu'on allait me faire faire pipi le jour même dans le gobelet, je n'y serais pas allée en me levant.

 

 

Conclusions : Tout va bien, Japan Expo accueille très bien les femmes enceintes, il n'y a donc aucune raison de s'en priver. Hors raison médicale bien entendu. Pour celles dont la station debout est pénible, n'hésitez pas à claironner haut et fort dans le métro pour avoir une place assise (et à prendre les directs gare du nord pour limiter l'inconfort de tout le monde). Tordons le cou aux idées reçues suivantes : toutes les femmes enceintes ne font pas pipi toutes les demi-heures. Toutes les femmes enceintes n'ont pas de problème avec la chaleur, la foule, et à rester debout, à marcher, ou même à jouer à DDR. Oui, j'ai fait une partie de DDR ! Vas y, le monde. Crie d'indignation. Crie au scandale. Je ne suis pas folle, je vais bien. Je n'ai juste pas effectué les sauts, car mon équilibre est en pleine modification. Une femme enceinte n'est pas forcément faible, crevée, morte de fatigue. Elle peut ne pas avoir mal, et même n'avoir aucun problèmes.

 

 

 

 

Démonstration de DDR à partir de 1:20 environ. C'est du haut niveau, je ne fais pas aussi bien.

Laissez nous vivre !

Repost 0

Présentation

  • : Mamanpanique : Le blog !
  • Mamanpanique : Le blog !
  • : Coups de gueules, coups de blues, coup de fatigue... Tout y passera. Si je ne peux en parler autour de moi, j'en parlerais au monde entier. Du désir d'avoir un enfant, jusqu'à, j'espère, cet instant ou je pourrais vous dire "il(elle) est là".
  • Contact

Je vends !