Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 08:17

Yop les filles !

 

Je ne sais pas vraiment ce que mes lecteurs peuvent penser de moi. Probablement que je suis complètement folle, un peu comme la pluspart des gens que je connais dans la vie réèlle.

Ce qui me va, finalement. Au moins, on ne me prend pas pour n'importe qui, c'est à dire, tout le monde.

Voici un article qui va me faire paraitre encore plus cinglée que je n'en ai l'air.

Parce que je rêve encore.

 

Je ne parle pas des images oniriques qui nous tombent dessus à peine les yeux fermés. Mais des rêves que l'on a lorsque l'on est enfant. Les rêves se transforment souvent lorsque l'on devient adulte. On réajuste nos rêves à notre mesure, et les autres, ils restent dans le domaine secret de l'imaginaire que l'on éloigne petit à petit car ce domaine ne nourrit pas la famille comme on dit.

 

etoileJe rêve d'un métier qui me plairait. Depuis que je suis petite, la société me met des bâtons dans les roues quand je veux suivre ma voie.

En fin de 5ème, lorsque j'ai fais ma demande pour aller en "classe européenne" (un nom bien embouché pour une classe qui fait deux heures d'espagnol de plus que les autres), on m'a dit non. je n'avais pas d'assez bonnes notes en espagnol pour y aller.

En fin de 4ème, lorsque j'ai redemandé à aller en classe européenne, rebelotte, même réponse. on m'a collé en 3ème mathématiques. Que je déteste les maths n'entrait pas en ligne de compte. J'y avais des bonnes notes, c'était tout ce qui comptait.

En fin de 3ème, j'avais choisi de ne pas aller au lycée, mais dans une branche qui menait au métier de styliste. Paumée dans le guide de l'Onisep, j'avais choisi une branche qui servait de bouche-trou pour les handicapés mentaux. Après être passée pour la plus grande débile de la terre devant la classe, la prof m'a gentiment redirigé vers ce lycée dont je ne voulais pas. Sans même me donner une piste pour faire ce que je voulais réellement, notez le. J'ai quand même réussi à choisir l'option Italien 3eme langue sans qu'ils puissent y changer quoique ce soit.

Ensuite je me suis laissée porter, avec les conséquences dramatiques que cela a eu sur moi.

 

Alors oui, j'aimerais trouver un métier pour lequel je me lève tous les jours dans la bonne humeur, avec l'assurance d'avoir envie d'y retourner le lendemain, et le jour d'après.

 

 

etoile Je rêve d'être publiée.

Il y a eu une période de ma vie surant laquelle j'écrivais beaucoup. J'écrivais des nouvelles, des romans, des trucs souvent louches et tordus, et beaucoup sont à la limite du respect des personnages. Mais comme j'écris lorsque je ne vais pas bien, eh bien au fur et à mesure de ma remontée des enfers, j'ai cessé d'écrire. De 12 pages word par jour, je suis passée à 12/an. Je n'ai jamais "terminé" que deux textes. Un chapitre qui devrait figurer dans une chronique, et un petit roman, issu d'une première écriture, qui mériterait que je me repenche dessus et le développe. Mais pour ça faut s'y remettre, et faudrait peut être les envoyer aux éditeurs...

 

 

etoile Je rêve qu'un jour la science prouvera une forme de magie. N'importe laquelle. Celle dont on rêve lorsque l'on regarde harry potter, le seigneur des anneaux, où lorsqu'on lit Cendrillon. (Et si on trouve des dragons et des sirènes je suis preneuse aussi.)

 

 

etoile Si un jour, il y a une station d'essai de vie communautaire dans l'espace, je veux en faire partie. Je ne pourrais probablement pas envoyer ma mère voir la Terre de là-haut pour son centenaire. Mais j'espère, pouvoir un jour, faire parti de ce décollage. Je ne sais pas si le mâle suivra. Je l'espère. Mais qu'il vienne ou pas, j'irais. Vivre dans l'espace. Trois ans ? Cinq ans ? Je prendrais un chat avec moi. Je tiendrais une boutique, n'importe laquelle. Le bar peut-être. Ou la bibliothèque. Faire partager mon amour des livres aux gens, et aux enfants.

 

 

etoile Je rêve de me faire comprendre lors de mon accouchement. Moi qui suis pathologiquement incapable de faire une commande complète dans un restaurant sans qu'il y ait un problème dans ma commande. Même au MacDal (© Marie ). La dernière méga chute de neige à paris, c'est parce que justement, j'avais eu ma commande complète sans erreur. Je vous le jure.Donc vous imaginez bien que j'ai tout un paquet de requêtes qui sont joliment consignées dans mon projet de naissance, mais que la gourde que je suis va être incapable de les faire passer sans passer pour une pleurnicheuse casse-bonbons.

Oui oui, j'ai aussi des rêves plus immédiats et plus terre à terre si j'ose dire.

 

 

Des rêves, des petits riens, j'en ai d'autres, très basiques, mais aussi plus ambitieux. Je m'en découvre un nouveau de temps en temps. J'en perds parfois en route, ou j'en réalise. Ils sont là. Ils sont les non-dits de ce que je suis. Certains de mes rêves sont "publiques". ma mère, mes amis, ou mon compagnon les connaissent. D'autres restent du domaine secret de mon être. Ce jardin qui n'appartient qu'a moi n'est pas inavouable. Je ne rêve pas d'éventrer ma belle-mère (elle n'en a pourtant pas manqué l'occasion), même si je ne l'apprécie pas. Ce ne sont pas des rêves en contradiction avec la société. C'est juste mon besoin de garder encore quelque chose uniquement pour moi.

 

 

Vouala. En dehors de ça ma grossesse se passe parfaitement bien, contrairement aux copines qui enchainent tout. Bouclette se retrouve avec des oedèmes incapacitants, et vampirette que je n'ai pas vu depuis des lustres mais qui a un terme une semaine après le mien se tape une sous-tension dûe au stress et à son activité intense.

Je n'ai fais que saigner du nez avant-hier, le temps de m'en apercevoir, c'était déjà terminé. Je n'ai pas de douleur spéciales, je ne suis pas malade, je ne suis pas constipée (ni l'inverse). J'ai été à pied faire deux brocantes qui se tenaient pas loin de chez moi le même jour, et à 13h j'étais rentrée. Je compte tenir un stand à la brocante de la semaine prochaine, et je ne désespère pas de pouvoir aller à Japan expo en juillet (Tiens, j'aurais pu faire une étoile au dessus avec ça). Mes derniers examens sanguins n'ont pas bougé d'un pouce, et je revois ma gynéco lundi.

J'ai pu m'inscrire pour faire une préparation à la naissance en piscine le samedi, en ayant des cours théoriques le lundi où le mâle pourra être présent. J'ai découvert qu'une petite cousine du mâle travaille en suite de couches à la maternité dans laquelle je suis inscrite, et que mon quartier de ville est rattaché aux urgences de cet hopital (allez savoir pourquoi celui là, et pas l'autre auquel est rattaché le reste de la ville...). J'ai acheté pas mal de vêtements naissance à six mois (acheté ou récupéré, la tante à été d'une générosité sans nom ! ), donc je suis presque au complet, il ne reste que le matériel que l'on prendra au fur et à mesure.

 

Je n'ai pas grand chose d'autre à dire. Il fait beau, je vais profiter du soleil un peu, mon fils aime ça.

 

Enjoy ! (Et puis allez profiter du soleil aussi, ça ne vous fera pas de mal).

Repost 0
mamanpanique - dans Divers
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 20:03

Yop les filles !

 

D'abord, joyeux noel pour ceux qui le fêtent, Bonne année, banne santé, tralala.

 

Jusqu'à présent, ma grossesse se passe bien, malgré mon angine cette semaine, mais j'ai fais du vélo sous la pluie, alors j'ai pas à me plaindre :b

 

 

Tout à l'heure, je reçois un message d'une copine. Blondie. Jumelle avec Brunie.

 

J'ai passé des moments de vacances merveilleux en leur compagnie. Elles venaient à la campagne chez Mamie, ma voisine. Tous les étés. Toutes les vacances. Et parfois même le week end. J'ai toujours été fourrée chez elles. 14h sonnante, je décrochais le téléphone, et je demandais si je pouvais venir jouer. On s'est farcies assez de dictées pour réécrire le seigneur des anneaux.

 

Nous avons grandies. Elles sont venues moins régulièrement, adolescence oblige, puis travail et études maintenant. On ne se croise plus que rarement. Mais j'ai toujours le numéro de Blondie.

 

Blondie, la grande blonde bouclée mais complètement garçon manqué. A pris le physique de la mère, avec le caractère du père. A l'inverse de sa soeur.

 

Ca n'a pas été rose tous les jours pour Blondie. Déjà dans nos jeux, on la mettait de coté, pas méchament, mais comme elle était toujours en train de raler... Puis quand elle a été malade. Un matin, il lui a été impossible de se lever. Je n'ai pas les détails, mais il s'est passé un truc au niveau de sa moelle épinière. Longue à été le chemin de la ré-éducation. Longue le chemin de la confiance familiale à reconquérir, famille qui est toujours persuadée qu'elle faisait semblant, malgré les preuves médicales à l'appui. Elle en a guérit.

 

Aujourd'hui, elle me bippe. Joyeux noel, bonne année, je peux t'appeler ?

 

Je soupçonne du sérieux, j'embarque donc ma poubelle phonique dans ma chambre et décroche.

 

 

Plus jeunes, les jumelles ont été abusées sexuellement. Elle m'en parle. C'est la première fois. je n'étais pas au courrant. Je n'ai rien vu. Elle me demande si je me souviens de son frère (demi-frère, plus grand d'une douzaine d'années). Oui, je m'en souviens, mais trop peu. Un après-midi, dans le jardin comme tant d'autres passées en compagnie des filles. A courrir partout, à faire les idiotes, à chahuter. Cela viendrait de lui. Non. Il ne m'a rien fait.

 

Elles luttent contre leur famille qui trouve que c'est encore une connerie pour faire leurs interressantes. Elles avaient environ 3 ans au moment des faits. J'en avais 6 ou 7. Je n'ai rien vu.

Nous en avons discuté quelques minutes.

J'ai très peu de souvenirs de cet ado qu'était leur demi frère. Il était trop grand pour faire vraiment parti de mon cercle de jeu, comme je lui ai dit. Je l'intégrais à nos jeux parce que j'avais ordre d'être gentille, vu que les filles ne le voyaient pas souvent. Ca leur faisait plaisir, ça faisait plaisir à leur mère, à leur père, et à leur grand-mère. Je m'en fichais, je ne le revoyais plus avant des années. Je pouvais bien jouer avec lui pendant un après-midi.

 

Mais que se passait-il donc avant que j'arrive et quand j'étais partie ?

 

Ce n'est pas la faute de la petite fille que j'étais de n'avoir rien vu. Leur famille dit qu'à trois ans elles ont tout inventé. A-t-on assez d'imagination pour en faire des cauchemards 20 ans après ? Blondie m'a dit avoir consulté des psy. Suivant la procédure, et sur insistance de la famille. Elle n'invente manifestement pas.

J'ai cuisiné un peu ma mère pour en savoir plus. Effectivement il n'était pas clair. Elle me parle de "tentative". Mais à cette époque, on étouffe très vite en famille ce genre de chose.

 

Ce qui me fait peur pour notre génération. Ma mère m'a élevée d'une certaine façon, avec une confiance "inconditionnelle" en l'adulte. Il ne m'est jamais rien arrivé, heureusement. Bien sur, je n'aurais pas suivi un inconnu dans la rue, ou ce genre de chose. Mais "ce genre de chose" s'applique-t-il lorsqu'un membre de votre propre famille, qui a plus de dix ans de plus que vous, vient vous proposer un jeu ?

Cela me rappelle une discussion sur un forum, récemment. Une internaute à lancé un sujet sur le reportage du jour, ou il était question d'un médecin examinant "intimement" une petite fille pour infection urinaire. Le père et le frère de la fillette étaient dans la salle. Cela choquait l'internaute que le garçon ait été face à l'intimité de sa soeur en train de se faire tripatouiller par le médecin. Toute la discussion qui à suivit à porté sur la capacité physique, morale et psychologique de la petite fille à dire "non". Personnellement, si mon père m'avait confié à un médecin, et que mon frère m'avait "reluqué" toute la séance, je n'aurais jamais dit non. Que ce soit pour ce frère qui regardait, ou pour ce médecin qui touchait des endroits en théorie interdits. Tout simplement parce que ce serait mes parents qui m'y auraient amenés, et que s'ils ne disaient rien, c'est que tout était normal.

 

J'ai l'impression que c'est ce danger là qui était plus dangereux que l'inconnu qui offre des bonbons dans la rue. Quand le frère est assez adorable pour jouer avec ses "mini" soeurs pendant trois heures dans leur chambre sans qu'elles se disputent. La porte fermée, on ne les entends pas. Les adultes discutent sur la terrasse en bas, entre deux cafés et biscuits. Puis les pères se lèvent, ils descendent en ville faire quelques courses. Les femmes se lèvent aussi, passent au salon et à la cuisine pour le gouter et le menu du soir. Il fait beau, les fenêtres sont ouvertes. Les adultes discutent et rient fort. Qui entend quelque chose ? Qui peut penser qu'il se passe autre chose qu'un grand frère s'interressant à des petites soeurs qu'il ne voit pas souvent ?

 

J'espère un jour pouvoir élever mon enfant dans la confiance. La confiance en moi, la confiance en lui surtout. Qu'il en ait assez pour me dire Non, pour me dire pourquoi, et pour trouver une solution ensemble. Pour que ce genre de chose n'arrive pas. Pour qu'elles n'arrivent plus.

Repost 0
mamanpanique - dans Divers
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 22:01

Et j'en suis fière.

 

Yop les filles !

 

Des petites réflexions, comme ça, histoire de.

 

 

Pub Okay

Principe : Un coté doux comme une serviette.

Mon avis : Les serviettes en papier ressemblent à du papier de verre. Donc quel est l'intérêt d'avoir un sopalin qui gratte le cul?

 

Pub Kinder Bueno ; Mars glacé

Principe : "On partage? " "C'est pas bien de pas partager".

Mon avis : Naaaaaan je partaaaage paaaaaaas. Bordel ! Autant le mars j'aime pas ça...(chacun ses gouts) Mais le bueno, merde, c'est sacré ! J'aime déjà pas qu'on touche à mon assiette... Mais si t'approche de mon bueno je mords ! Je tuerais pour un kinder bueno ! Je partage beaucoup de choses, mon temps, mes affaires... au risque de me faire carotter. Mais pas le Kinder Bueno.

 

Pub médicament règles douloureuses

Principe : En avalant le cachet, on à moins mal au bide quand on a ses règles.

Mon avis : D'accord avec la pub, j'irais pas remettre en cause le médicament. (Me souviens plus de son nom, j'ai même pas fait gaffe à vrai dire). Sauf quand à la fin, la contre indication principale te dit : "Déconseillé aux femmes enceintes." Ya que moi que ca choque là? A priori quand t'es enceinte, t'a plus tes règles... donc t'a aucune raison de prendre le médicament spécial règles douloureuses.

 

Pub Envoie machin au XXX pour recevoir...

Principe : Envoyer l'année de naissance pour recevoir le logo chinois de la même année à mettre sur son téléphone.

Mon avis : Outre le fait que je trouve ça débile les trois quart du temps, pourquoi pas. Sauf quand j'entends "Envoyez 1989 pour recevoir le logo chinois du... Tigre ! " Ouais ! Jackpot. Les crevards n'ont même pas prit la peine d'allumer gogole. Le tigre c'est 86 bande de noobs ! Et le pire c'est que la pub est restée plus d'un an à la télé ! Je n'ai pas été vérifier si les conneries de la pub étaient véridiques. J'ai honte pour eux.

 

Ouala. Je pense qu'à ça pour le moment. Je suis fatiguée j'ai ma journée dans les pattes, et beau gosse à la télé c'est fini.

 

Bonne soirée ;) Et Enjoy !

Repost 0
mamanpanique - dans Divers
commenter cet article
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 22:21

L'art de noyer le poisson.

 

Yop les filles !

 

Au détour de ma séance d'articles aux sujets tordus de blogs en blogs, ce soir, je suis tombée sur Les 400 culs. C'est assez fun de lire des trucs bizarres pendant que je regarde petit génie à la télé.

Les règles, la cuisine étrange, les pouals...

 

Enfin, ce soir je ne parlerais pas d'un article en particulier. je suis juste tombée sur une pub de Dolce & Gabana. Une pub en image prise à partie dans l'article que je consultais.

 

http://juicy.tuxboard.com/wp-content/uploads/2010/10/dolce-gabbana-pub-polemique.jpg

 

Je me souviens que cette pub avait fait polémique.

 

Han lalalalala une nana soumise à tous ces hommes ! C'est scandaleux.

 

Mouah je dis, Scandaleusement Hot !

 

Parait que je suis perverse et sadique. J'aime torturer les petits nouveaux. Bizutage. Pourtant, je suis féministe. La femme au foyer et l'homme au charbon, très peu pour moi. Enfin, pourquoi pas, tant que les deux parties sont d'accord sur la marche à suivre. Mes parents ont fonctionné comme cela pendant quinze ans avec le plus grand respect. Quand ma mère a voulu reprendre le travail, mon père y a mis du sien.

 

Ce qui me scandalise c'est que l'on se jette sur une pub et qu'on lui colle l'étiquette de sexisme. De sexuel. De sado-maso.

Erotique. Certes. Moi-même j'irais bien mettre mes grosses fesses à la place des siennes. Féministe. Je revendique le droit d'avoir les fantasmes de mon choix. J'irais pas cocufier mon bonhomme pour un kit de mâles en rut. Cela fait trop longtemps que je suis avec lui. Et pis c'est pas respectueux. Mais l'idée, de me retrouvée coincée par ces bras musclés, en rivant mes yeux à un regard pétillant, c'est assez excitant. Pourtant, ces mecs là ne sont pas du tout "mon genre". Ils font trop militaires. Trop secs. Je les aimes extrèmes. Fins et élégants, ou musclés et "virils".

 

Alors mon avis à moi, c'est un peu tordu. J'ai un avis souvent décalé. Pour des raisons totalement loufoques.

 

Mais là... Miam !

 

 

Enjoy ;)

Repost 0
mamanpanique - dans Divers
commenter cet article
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 18:30

Yop les filles !

 

Ces derniers jours, plusieurs articles font des gorges chaudes du harcèlement de rue. Mis en lumière par une étudiante bruxelloise à travers un reportage de rue en caméra cachée, les témoignages pullulent. Les contre-offensives aussi.

 

Tellement habituée à ce genre de remarque désobligeantes - qui ont commencé au collège sous d'autres formes - , je ne réagis même plus. Néanmoins, il s'avère que ce phénomène possède une ampleur inimaginable. Je n'y avais pas tant réfélchis jusqu'à maintenant.

 

"Hè madame, tu sais que tu as l'air charmante?"

"Je suis pas charmante, je m'appelle Marcel, j'ai 45 ans, et je suis routier."

 

Ca arrive partout. Cet extrait, la remarque du "mec" et ma réponse, est une tranche de vie sur un jeu vidéo. Sur un JEU VIDEO putain  ! Toutes les sorcières ont le même avatar, il n'y a ma photo nulle part, je n'ai jamais vu ce mec ni en vrai, ni sur le jeu, nous n'avons jamais discuté. Le voilà qui m'aborde et qui me sort ça.

Le mec, mouché, ne m'adresse plus un mot. Je ne résiste pas à envoyer la copie de la discussion à mon binome de jeu, femelle également. Elle me réponds alors qu'il l'a aussi lourdé le matin même et qu'il sortait la même connerie à toutes les filles. Elle était bien contente que je l'ai mouché.

 

Or, si je peux me faire passer pour un mâle derrière mon écran, lorsque je monte à paris, cela devient plus compliqué. Référence à la taille imposante de mon bonnet quoi.

 

J'habite un petit patelin à une heure de train de Paris. Comme c'est petit, je donne souvent le nom d'une plus grande ville, pas très loin, MLJ. Ville qui a un quartier avec très mauvaise réputation. Depuis plus de deux ans que je me balade à MLJ environ une fois par semaine, voir plus, je n'ai essuyé qu'une seule fois ce genre de remarque désagréable.

Je suis montée travailler 7 semaines d'affilées sur Paris (et petite couronne). A paris, c'était quotidien. A la sortie du métro, dans la rue. Même en tenue de travail : doudoune "boudin", gants miteux, et boots assorties rouge vif. Genre je peux pas être moins sexy quoi. Genre j'attends le rer qui doit me ramener chez moi. Le black (je ne stigmatise pas, il s'avère que cette fois-ci, c'était un black, mais ce n'est pas représentatif) m'accoste.

*serviable et baudruche mode*

Je réponds, parait que je suis trop gentille.

Ce genre de mecs, quand ils sont polis hein. Ils n'ont pas tous le mot pétasse à la bouche. Ce genre de mec commence par te dire bonjour. Il te demande ou tu va. Il te demande ton nom. Tu comprends, c'est plus facile pour discuter. Il te demande ton age. Et puis il te demande si tu as un copain. Eventuellement, il te dit son age et son nom. Voir même dans quoi il bosse. Toi, tu rentre du boulot, t'en as ta claque, t'a envie de rentrer, de manger et de dormir. En l'occurence, fin de ma journée de formation, j'ai avalé un book entier d'informations, et je dois avaler le second pour la semaine suivante. Mais très charmant le mec. Quoique ses questions dérangent un peu.

C'est à ce moment là que tout bascule.

 

Si t'a pas de mec, il te rentre dedans lourdement. "T'es sympa, je t'aime bien, tu es d'accord pour que je te paye un verre?"

Si t'en as un, il essaye de contourner le problème. "Ca fait combien de temps que tu es avec lui? " Est-ce que vous êtes mariés, est ce que vous avez des enfants... Et puis.... ca te dirais de sortir avec moi? C'est pas grave si t'a un mec, il le saura pas.

 

Ben tiens. C'est extrèmement délicat de se sortir de ça. Sérieux. Je suis polie, et gentille. Ma maman m'a appris qu'il faut pas dire des choses qui sont pas gentilles.

Et encore, là les mecs tortillent du cul avant de poser la question dont ils ont envie. Ce n'est pas toujours le cas. Et ça a au moins le mérite de vous faire passer le temps.

 

Ce genre de comportement est dégueulasse. Autant le dire tout de suite. Je voulais partager ce sujet. Perce que c'est important. Je ne suis pas particulièrement féministe. Parfois même je suis assez rétrograde *mode princesse au foyer*. Mais ça, c'est dégradant. Aussi bien pour nous, que pour ceux qui en sont les auteurs.

 

Non, ce n'est pas une preuve de virilité. C'est une preuve de crétinerie.

Vous ne serez pas plus un homme en disant "t'es belle, tu viens?" a une inconnue dans la rue.

En revanche, quand vous allez faire la réfléxion à un mec comme ça, vous êtes plus courageux. Vous ferez figure de prince charmant, et vous paraitrez plus sympa aux yeux de n'importe quelle nana. Et ne soyez pas lourd. Ne demandez pas à la demoiselle si elle veut prendre un café pour se remettre de ses émotions.

 

Sur ce... j'espère que ca ne vous arrivera pas.

Repost 0
mamanpanique - dans Divers
commenter cet article
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 10:30

Yop les filles !

 

Aujourd'hui, je sors. (ENCORE????) Ouai, encore.

Même que je vais chez une copine pour mon cadeau d'anniversaire.

La copine qui fait toujours des cadeaux à coté de la plaque. (Preuve en est le t-shirt moche et trop grand reçu hier, de la même copine, pour la même occasion. Mais ce n'est pas le pire que j'ai reçu.)

 

Donc je déjeune tôt, B'cause : les horaires de train.

 

C'est en découpant ma tommate/mozzarella, que je me suis rendue compte que j'avais fait des progrès en cuisine. Pas en façon de la faire (bien que), mais dans le nombre de produits que je mets dans mon assiette.

 

Les gouts changent, en fonction de l'âge, des hormones, de la cuisson, de la présentation. Aussi, comme je suis considérée "difficile", j'essaye de réintroduire des aliments dans ma consommation.Et croyez moi, la liste de ce que je ne mange pas est plus longue que celle de ce que je mange.

 

La mozzarella, par exemple, c'est très récent. Ca date d'hier soir, pendant le diner chez Mme Casse-bonbon. Je me suis mise à la corvée des petits four, et j'ai grignoté les morceaux trop petits. Alors qu'avant la mozzarella m'écoeurait, là, j'ai pu la manger. D'où vient le changement? Bonne question. Si je savais, je le ferais pour tout le reste.

 

Le premier aliment réintroduit a été le concombre. Par hasard. Soirée danse, et le dragon invité chez une amie arabe (je crois qu'elle est marocaine, mais je n'en suis pas sure. Dans le doute...) Je suis arrivée plus tard, B'cause la danse, et j'ai pas pu gruger en glissant ce que je n'aimais pas dans l'assiette de ma mère, vu qu'ils en étaient au dessert. Donc j'ai mangé.*Polie* Et pis j'ai pas trouvé ça mauvais, mais la sauce me génait, donc j'ai réitéré l'expérience, plus tard à la maison sans sauce, et sans l'espèce de gelée au milieu, et sans la peau. *Compliquée* C'est pas vraiment que j'aime pas la peau et la gelée de pépins, c'est juste que je préfère sans.

 

Au hasard de mes expérimentations, j'ai réintroduit également les dés de légumes (même s'ils restent coupés très petits et en minorité dans le mélange avec les féculents), l'ail et les oignons (même punition), le pain aux céréales, le curry, le piment, les marinades, les chipolatas (très très grillées, presque déssechées - pas question qu'elles soient bouillies), certaines saucisses sur le même modèle que la chipo (je coupe les grosses en deux à mi-cuisson pour qu'elles soient cuites comme je veux), la soupe de courgettes à la crème, et quelques plats sucré/salé type porc au caramel, poulet aux abricots et poulet au coca-cola.  

 

J'essaye hein. C'est dur. Pas moyen de me mettre des fruits de mer. Le ressenti visqueux me donne la nausée. Et pendant que j'ai acquis tout ça, j'ai perdu le gout de la viande saignante. Pas la peine d'avoir du sang dans mon assiette. Alors que j'aimais ça avant. Les poissons, et les légumes non plus (à quelques rares exceptions près). Pas de fromages type "bleus-roqueforts & co", pas de chèvre, brebi & co (enfin si... un mini-chavroux par an quoi...). Ca réduit drastiquement le champ des possibilités hein. La tomate cuite, même pas en rêve. Je demande de réduire la couche de tomate sur les pizzas. Bolognaise? raviolis? non.

 

Quand je vais en séjour chez des amis qui ne m'ont jamais vu à table je leur dit de me mettre à la table des enfants. Coquillettes jambon gruyère. Ca me va totalement. J'ai perdu aussi le gout du chocolat. J'en mange toujours hein. Mais ne me demandez pas de finir un moelleux ou une part de cake tout chocolat.(Papy Brossard Except !)

 

http://www.coupdepouce.com/img/photos/biz/CoupDePouce/recettes_non_importees/Desserts/gateau-triplechoco410.jpg

Ca c'est trop.

 

De même qu'à part la mayonnaise / crème champignons je ne mange pas de sauces. Barbecue, samourai, "blanche" (en froide), béarnaise, tomate, ketchup, sauce "frites", vinaigrette, salade...

Je mange la laitue basique (la verte), l'iceberg, et l'espèce de salade qui est ronde comme un choux, super facile à découper. C'tout. Et nature. A la rigueur, avec une crème aux lardons..

 

 

J'vous l'ai dit. je suis difficile. Mais j'estime qu'en disant "j'aime pas" c'est trop restrictif. Il y a "j'aime pas, mais si ya pas autre chose et que j'ai faim je mange" et le "j'aime pas, je préfère crever la dalle". Les betteraves entrent dans la seconde catégorie, tandis que la vinaigrette rentre dans la première.

 

J'ai perdu le gout des sorbets. Les seuls qui me restent sont : poire, melon, banane, et pêche de vigne. Mais j'ai développé mon gout pour la crème glacée. Café, noisette (mon préféré en ce moment), caramel, praliné...

 

Je n'aime pas les mélanges en général. Je ne mélange pas les quelques légumes que j'avale, avec les jus de viande par exemple. Je ne mélange pas les fruits dans un yaourt ou un milk-shake.

 

 

Et je fonctionne beaucoup à l'envie. Si je ne sens pas l'envie pour un aliment, je préfère ne rien acheter que de le laisser pourrir dans le placard. C'est contraignant, car j'ai rarement "envie" pour toutes les courses de la semaine. Et je dois donc me redéplacer quand il me manque quelque chose. Et c'est souvent compliqué à comprendre pour mon entourage.

 

Oui, j'aime ça, mais non, j'en n'ai pas envie. Non, je le mangerais pas. Parce que la première bouchée ca va. la seconde aussi. la troisième j'en veux plus, la quatrième m'écoeure, et la cinquième me rends malade. Vous imaginé les yaourts vendus par 4 ou plus? j'en mange un, les autres peuvent pourrir jusqu'à la saint glinglin. Le pain de mie pareil, je me fais deux tartines un matin, et le reste pourrit dans le placard pendant 6 mois. Et pour peu que le fromage ait un peu avancé pendant la semaine, je ne le finis pas. 

 

C'est dur de réintroduire des aliments. De faire face à tout ça. A la pression parentale. "Tu mange de ça toi maintenant? T'es malade? Il va neiger". Bah oui, je fais des efforts quand tu me pousse pas vers la falaise... A la pression sociale. "Mais qu'est ce que tu mange alors?" Des frites. Au souvenir des parents/grand-parents qui ont connu la guerre. "Ca se voit que t'as jamais eu faim". Oui bin quand j'aurais faim il sera bien temps de m'y mettre.

 

Sur ce, je vous laisse, il est temps de partir (sigh). J'en ai pour une heure et demie de trajet. Et je vais surmement me prendre à grignoter sur le chemin.

 

 

Enjoy !

 

Ne désespérez pas :b

Repost 0
mamanpanique - dans Divers
commenter cet article
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 13:22

Yop les filles !

 

Quelques mots, sans but véritable que de raconter ma life pendant que tout le monde bouquinne dans cette maison.

 

etoileLe dragon sur Vision (Premier tome de la troisième saison de la guerre des Clans), et le poulpe sur un Stephen King.

Et moi je suis en mode "casse-couille" donc j'ai pas envie de lire. J'ai envie de faire pleins de choses qui me gavent au bout de trois minutes de concentration.

Je ne suis toujours pas enceinte, c'est encore raté pour ce mois-ci. Ca commence à faire long, j'en rêve la nuit. Attention hein, j'en cauchemarde pas, je fais des rêves tous choupinou, où les copains me portent mon sac pour aller à la maternité. C'est que ce sont des vrais chevaliers mes copaings.

 

etoileA la fin du mois, j'ai ma mise à jour annuelle. Et copine Fantomas, parait qu'elle m'a prévu une tite surprise. Casse-bonbon, princesse égyptienne, dont le ramadan fini quelques jours avant, et pis que sa fille se fait opérer la veille du soir prévu (attention, hein, j'suis pas au courrant que Fantomas me prépare quelque chose), m'a quand même presque tout cafté.  Pasque la première fois qu'elle m'en a parlé, elle avait pas encore la date. Donc ça l'inquiétait que ça empiète sur le ramadan, et comme Fantomas est souvent à coté de ses pompes question adaptation aux différences... La seconde, qu'elle avait la date. mais que comme sa fille se fait opérer la veille du combo amygdale/végétation, eh bin, ca serait sympa que je fasse autre chose 15 jours plus tard, pasque elle veut pas y aller, avec sa fille qui va vouloir manger aussi pis qu'elle pourra pas.

(Vous me le dites, hein, si vous arrivez pas à suivre).

J'ai commencé à avoir peur.

ico-etoile Fantomas et son empathie frisant le zéro absolu. Preuve en est que je revends 95% des cadeaux qu'elle m'a offert. (bouhhhhhhh c'est pas bieennnnnnn).

ico-etoile Parait qu'elle a prévu une intervenante. (Démonstration? Atelier?) L'égyptienne m'a pas dit que ça dérangeait, donc déjà c'est pas un atelier Toys (et je parle pas de playmobils rougilan ). Qu'est ce qu'il reste qui "pourrait" me faire plaisir (mais qu'en fait non)? Lingerie? Pareil, l'égyptienne aurait dit que le thème lui convient pas, rapport à son mari qui n'aurait pas apprécié (l'est un ti peu traditionnaliste et jaloux surtout). Scrapbooking? Mouais heu. J'ai testé et autant j'aime bien scrapper, autant l'atelier j'ai trouvé ça foireux la dernière fois. Pis reste le cas des invités. Parce qu'on aura des filles, mais aussi des mâles. Et que faire un atelier qui convient à tout le monde, c'est pas gagné. L'égyptienne à résolu pour moi, l'autre jour quand elle en a parlé au chevalier (celui qui me porte ma valise dans mon rêve ou je me rends à la maternité) et qu'il a dit que ca lui plaisait pas ! 

ico-etoile C'est aussi l'anniversaire du chevalier et de l'égyptien.

ico-etoile D'autres types d'ateliers me font peur. Tupperware? J'aime pas leurs produits. Un spectacle? Je déteste les clowns. Des chippendales? Nan, elle n'oserait pas. Pis j'ai des gouts particuliers. De la musique? J'ai des gouts bizarres. Et comme le chevalier n'aime pas, c'est pas le Naheulband qu'elle à invité.

ico-etoile La bouffe. Rapport à son empathie inexistante. Dernière bouffe en date, des brochettes de porc de midi à minuit. Et elle à invité l'égyptien. La fois d'avant, gratin de pates au saumon. Sur 6 à table, on était 3 à ne pas en manger. Vous voyez le tableau.

 

Fin voilà. J'ai peur, j'ai pas envie d'y aller.

 

 

Ensuite...

etoileJe pars 4 jours en bretagne, chez des copains :

 

http://www.renders-graphiques.fr/image/upload/normal/Poupue_diabolique.png http://46.img.v4.skyrock.net/46a/momodu45pro/pics/2757884702_1.jpg

HumHum, Chat Pervers et Poulpe en jupette.

 

Et j'emmène le dragon et le poulpe dans ma valise. Ca va être beau les vacances !

 

etoile Je suis crevée. Naze, Broken, KO. Je suis pas du genre à me coucher comme les poules. Mais en générale, vers 22h30/23h j'ai mon corps qui me fait "coucou, va te coucher, ou tu t'endors sur place". Sauf que. D'abord ya eu Japan Expo. 6h-23h tous les jours, sans compter le stress avant. Pis j'ai passé une semaine à ne plus pouvoir me coucher. A 2h du matin j'éteignais de force parce qu'il était vraiment tard. Sauf que j'avais pas sommeil. Et depuis le début des vacances, j'ai mossieur mon voisin qui démarre sa tronçonneuse/tondeuse/marteau/pelleteuse dès 8h du matin. Autant vous dire que j'en peux plus. J'évite la sieste, parce que sinon c'est clair que je dors plus la nuit (déjà que je dors pas beaucoup...). 

Mardi, à Lidl (oui je fais mes courses à Lidl. C'pas cher et c'est pas mauvais, et ya plus de choix qu'à Franprix.) j'ai vu quelques produits étranges.

 

Raclette est devenue Barbecue.

 

Pineapple (ananas) est devenu Pomme de Terre.

 

Alors autant vous dire que prendre du fromage à raclette pour du fromage à barbecue c'est pas grave... Autant la glace Coco-Pomme de Terre... c'est déjà plus étrange. J'en ai fais d'autres, hein. mais je m'en souviens plus.

 

etoile Je suis descendue sur mes 70 kilos. J'y tiens, c'est chouette. Mais avec la journée de Samedi que j'ai passé... j'ai intérêt à me remettre à la salade quelques jours. Petit déjeuner : 2 tartines de nutella, avec mon thé à 2 sucres et demi. Plus deux mini pains au chocolat chez L'égyptienne. Essayez de résister quand ça sort du four... Déjeuner : Quick (et quick le porte-feuille, 10 euros le repas) : Un grand menu nuggets (7 pièces avec grandes frites, grand coca), deux mayo, et un trio de beignet. Tout mangé, même les frites (j'avais FAIM! ).

 

Vuala vuala, mon petit train train. Je consulte mes blogs favoris régulièrement, Fleur, Tseumpfeuh (super article sur Pocahontas d'ailleurs! Vivement la petite sirène), Azalea's et Doll Divine.

J'ai testé wow, et retesté legend of edda, c'est pas mon genre, trop guidé, trop gourmand pour mon petit ordinateur qui rame tout seul et trop compliqué niveau compétences/crafting.

 

etoile Concours débutant du forum des bento-addicts pour le mois d'Aout, sujet : l'omelette. Faut s'inscrire comme il faut, et respecter les règles du concours.

Pour le concours de Juillet, c'est moi qui réaliserais l'avatar de la gagnante (ou la bannière si elle préfère). J'suis pas très douée en graphismes, mais bon, c'est un concours pour les pas douée en bento :b On va s'améliorer ensembles 139683

 

etoile Nouvelle période hormonale : fini les chips place au chocolat. 

 

 

Sur ce les filles, je vais essayer de siester. Avec le poulpe qui me charrie à coté, ça va pas être triste !

 

Enjoy !

Repost 0
mamanpanique - dans Divers
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 10:23

Yop les filles !

 

Oui je sais je suis en retard. J'aurais du publier un article hier mais j'ai eu la flemme.

 

Et puis ce matin, geekette comme je suis, j'ai fais mes jeux. J'ai regardé les Maternelles sur france 5 (enfin, écouté plutôt). Et me vlà à 11h, en train de commencer sans conviction ma tournée des blogs. Je regarde qui à publié, ou pas. Je lis, je m'extasie.

 

Et Marie, des Mamanstestent à publié un nouvel article.

 

Déchirant. Avant la fin de l'article, je suis en larmes sur mon bureau. Je ne peux pas continuer à lire. Il me faut encore dix bonnes minutes avant de me calmer, de poursuivre jusqu'au bout, et de me remettre à pleurer dix bonnes minutes.

 

J'évacue. Quoi? Un peu de tout. Je l'ai déjà dit, je n'ai pas fini d'encaisser le décès de mon père. Même dix ans après.

 

L'article a été écrit par une femme, mère de trois enfants. Elle vient de perdre sa mère. Et vaguement au bord de ma conscience s'est insinué le fait que je pourrais perdre le mienne.

En fait je le sais. Tout le monde meurt un jour, c'est dans la continuité de la vie. Et puis elle commence à être vieille ma mère.

 

 

Mais je ne sais pas comment je pourrais remonter la pente cette fois-ci. Je ne suis pas prête à la perdre. Pas maintenant. Pas demain. Peut être dans dix ans. Mais certainement pas maintenant.

Pourtant j'y pense. Quand j'éteins la lumière le soir, j'écoute les bruits pour savoir ce qu'elle fait. Quand je me réveille le matin, j'attends de l'entendre respirer (ou tousser) avant d'ouvrir les yeux. Je vis terrorisée à l'idée de la retrouver morte un matin sur le canapé. Quand elle tombe, je me précipite pour voir si tout va bien. Quand quelque chose se brise, je vais voir si je peux aider. Pour vérifier si elle n'est pas blessée.

 

Elle est vieillissante, sa main gauche ne tient plus grand chose. Elle perds la mémoire, un peu. Elle s'endort sur le canapé et se réveille en nous assurant qu'elle a très bien suivit le film.

 

Elle me fait sourire quand elle me dit "je veux bien tricoter une seule fois quand tu sera enceinte mais pas deux". Et puis sur internet, à la question anodine d'une amie, quand elle s'insurge "qu'elle ne veut pas d'élevage". Quand on va voir un nouveau magasin, qu'on se rend compte que c'est des vêtements de bambins, et qu'on plaisante sur le fait que tout est tellement mignon qu'il va falloir qu'on lui remplisse son compte en banque pour tout acheter.

Je crois qu'elle accepte que je sois passée femme. Doucement. Même si c'est difficile pour elle. Elle commence a accepter le fait que je parle de maternité. Elle ne comprends pas toutes mes démarches, quand je la bombarde de questions sur ma naissance ou celle de mes demis-frères et soeurs. Mais elle accepte peu à peu. Elle ne s'insurge plus en privé. Elle ne me demande pas de but en blanc après une série de question si je suis enceinte. Elle me surprends en me donnant un conseil, ou en me racontant une anecdote à un moment ou je n'ai rien demandé.

 

Elle me fait mal quand elle se marre. Quand j'achète des produits pour avoir moins de boutons. Quand je fais mes bentos. Quand j'ai mal au ventre (pour pas grand chose certes, mais j'ai mal). Quand elle ne comprends pas pourquoi je m'énerve. Quand elle me fait des reflexions à chaque fois que je m'atelle à une tâche (oh tu fais la vaisselle? Il va neiger !).

 

Elle m'énerve quand elle refuse que je fasse quelque chose (la vaisselle et la pelouse entre autres) et qu'après elle me reproche que ce n'est pas fait. Quand elle me jure qu'elle n'a jamais regardé ce polard à la télé (non non maman, c'est moi qui l'ai regardé toute seule un jour ou t'étais pas là, moi qui déteste les polards).

 

Elle me désole quand je la retrouve échouée sur le canapé quand je me lêve. Cela fait plus de deux mois qu'elle n'a pas dormi dans sa chambre.

 

Mais c'est ma mère. Je l'adore.

 

Et je ne sais pas comment j'arriverais à m'en remettre.

 

http://www.celiangel.be/images/6/oeil.jpg

Repost 0
mamanpanique - dans Divers
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 09:32

Yop les filles.

 

 

Pleins de choses à dire, mais pas forcément besoin d'un article entier pour tout ça. Des petites choses banales de la vie quotidienne...

 

 

D'abord parlons de choses qui fâchent. Avec les élections présidentielles, fusent les "tu as été voter?". C'est pas "tu as voté pour qui?" mais "Est-ce que tu as bien fait ton devoir civique comme une grande?"

1214819_ballot_vote_election.jpg

Eh bien NON. JE NE VOTE PAS.

Je REFUSE d'aller voter.

Non, voter blanc ce n'est pas pareil. Voter blanc, c'est voter quand même. Même si on sait pas qui voter, même si les candidats ne sont pas à notre goût, c'est voter.

Ne pas voter pour certains, ce n'est rien faire. Je m'insurge. Certes celui qui ne va pas voter parce qu'il a la flemme de faire une procuration, que c'est les vacances... Ca oui, c'est bidon.

Je ne vote pas, et ce, pour plusieurs raisons.

L'une d'elle étant que je ne me sens pas "française". Je n'ai pas le coeur patriotique. Oui, je suis née française. De parents français. Je suis blanche, je ressemble à une française "de pure souche" comme on dirait chez mes beaux-parents. Je parle français, je mange français. J'habite en France. Mais je ne me sens pas plus française que ça. Si j'allais habiter ailleurs ça ne me poserais pas de problème.

Le jour où l'on devra élire un gouvernement mondial, oui, je sortirais voter.

Que ceux qui ne me comprennent pas gardent leurs jugements foireux pour eux. Je ne leur impose pas mes opinions, qu'ils gardent les leurs pour eux.

 

Ensuite...

 

 

ensuite...

 

Le boulanger. Il m'a énervé ce matin. Je fais du baby sitting cette semaine, je garde ma choupinounoute d'amour : la fille de Mme Casse-bonbon. Un vrai petit ange. Un tantinet fatiguée ce matin, je dois dire, mais bon.

On se rends, comme tous les matins depuis une semaine, à intermarché, à pieds. Chercher du pain pour ce midi, et ma tablette de chocolat pour le petit dej.

Je fais mes courses, et je vais voir à la boulangerie pour ma demie-baguette et ma "tablette de chocolat milka en portion individuelle". Genre sur la portion individuelle déjà, yen a assez pour deux petits dej, et ensuite le premier ingrédient c'est "sucre".

imagesCAXU7TZH.jpg

Et le voilà qui tends MA barre de chocolat à la puce. Donc je lui fais remarquer gentiment que non, la puce ne mange pas de chocolat, que la tablette c'est pour moi.

Et ce goujat me sort "ah bon? bin tant que vous ne mangez pas autre chose avec"...

Genre je sais pas réguler mon alimentation toute seule. Genre je vais grossir comme une vache. Genre, quand on est "grand" le chocolat on en mange plus, c'est pas bon. Nan mais je vous jure !!!

Ca l'a tellement vexé que je ne donne pas de chocolat à la puce qu'il lui a offert un mini-croissant. Qu'elle a à peine mordillé. Mam'zelle préfère le pain.

 

Et puis...

 

Ah oui, le taf.

 

Cette semaine, je fais du pain de mie. Je dois faire griller du pain de mie et de la brioche pour la dégustation.

"Mais surtout, si le client veut gouter du pas grillé, vous n'insistez pas hein? vous lui donnez du nature".

Non non, je vais lui forcer à avaler du pain dégueu carbonisé.

Ils ont tellement de greluches qu'ils sont obligés de préciser?

Et puis "Bon, je suppose que vous n'avez pas de questions"

Manque de bol pour elle, j'en avais une liste longue comme le bras ! Nottament à propos du retour des bons de réduction car je me suis déjà fait avoir, et d'une contradiction dans les instructions de formation.

 

 

Qu'est ce que quoi?

 

Un mec lourdingue dans le train. Genre draggueur qui connait pas meetic.

Des chaussons aux pommes bien réussis pour une première !

J'ai été voir ma poulette à Paris. Dommage pour la pluie, mais on a passé une bonne après-midi.

 

 

Voilà un petit peu de tout.

Je vais m'occuper de la puce, ça va être l'heure.

 

Enjoy !

Repost 0
mamanpanique - dans Divers
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 09:42

Yop les filles !

 

Aujourd'hui nous allons parler dessins.

 

Surement parce que je sais pas dessiner, j'adore et j'admire pas mal d'artistes on va dire "graphiques" comme Fleur *mode prosternée à ses pieds* ou encore Tseumpfeuh. C'est assez imprononçable, et croyez moi que je n'ai pas fait de fautes d'orthographe uniquement parce que j'ai l'onglet d'ouvert à coté et que c'est écrit dessus. Cliquez sur les noms pour aller baver.

 

Donc aujourd'hui mon sujet c'est Tseumpfeuh. Je ne sais plus comment j'ai déboulé sur son blog. Ca c'est quand je suis au fil des pages de blogs les sujets, les noms ou les boutons qui m'interpellent.

Mais moi quand ca parle de princesses et que ca brille, je suis conquise. Tant et si bien que je suis abonnée aux news de fesses de bouc de la miss. (De l'autre aussi hein. Faut pas déconner non plus).

 

Aussi quand ce matin, j'ai vu que son article s'intitulait "All Tseumpfeuhs go to heaven", j'ai cliqué dessus avec en tête "Charlie mon héros" dont le sous-titre anglais y ressemble fortement. Et pour cause...

 

J'ai déboulé sur le post et j'en suis ressortie complètement pliée de rire, et aux anges. Elle parle de Tulio... et de Miguel... De Edmond (ca aussi c'est un nom à la *** pardon pour ceux qui s'appèlleraient Edmond, j'ai rien contre vous), et des favoris de Poucelina....

 

Mais putain de bordel de merde. Elle va devenir princesse avec ses favoris anglais? Et le pire c'est que le prince des fée (Cornélius... j'en pense pas moins que la dame dans son article) il a les mêmes ! Mais bordel, avec sa baguette magique il lui colle des ailes, mais il arrive pas à se coiffer le matin ou quoi???

 

Je rejoint Miss Holly (la dame de chez Tseumpfeuh - rhaa pas moyen d'y coller son m sans me relire-) sur

Le prince d'égypte et ses chansons flippantes

 

 

Ca c'est en français... cherchez là en japonais et vous ne dormirez plus la nuit.

 

Kaylee. La greluche qui a bouffé du trêfle à quatre feuille au petit déjeuner. Vous méprenez pas, hein. je surkiffe ce dessin animé. D'abord ya Céline Dion qui chante (oui il parait que j'ai des gouts de chiotte en matière de musique, et je vous emmerde! ) Et puis bon, vouala, elle tombe amoureuse et tout. 

Le petit plus, c'est que elle tombe amoureuse d'un "pauv'tâche". C'est pas un prince et en plus il est aveugle. Si ca c'est pas de la tolérance...

Pour la petite histoire *3615mylife* On avait regardé un film sur Arthur, merlin, et la grande épée d'excalibur en classe, genre le bon gros film de trois heures. Et on avait pas pu finir de le regarder. J'en ai parlé à ma mère *brave petite* et un jour j'ai vu débarquer la voisine qui avait les moyens de se payer canal+ *whoaaaaa* avec une cassette en me disant que le film était passé et qu'elle en avait profité pour l'enregistrer. *re-whoaaaa* Sauf que bin c'était pas ça que je voulais langue Dessus il y avait le dessin animé (celui dont je cause depuis dix minutes là) et pas le grand méga film avec des vrais acteurs dedans et une fille qui brule à la fin (oui parce que je l'ai retrouvé ce film après et que la copine de merlin elle se fait bruler les cheveux par un dragon à la fin du film). Mais bon finalement c'était pas grave parce que j'ai kiffé quand même.

 

La route d'el dorado. Avec une nana bien ronde pas trop moche ! Et pis des chansons à tomber et pis une voix qui chante à tomber aussi. C'est après que j'ai su que cette voix que j'aimais tant et que l'autre à qui je lècherais les pieds dans Notre Dame de Paris ne faisaient qu'un... Héhé. Pis en plus dans Notre Dame de Paris il avait les cheveux longs... chirolp lovely 

 

 

Poucelina.

On change pas une équipe qui gagne, ya des chansons délire (je les trouves un peu moins sympa aujourd'hui), ya une *princesse* ya des fées, des ailes, ca vole, ca brille, ya une belle robe... Oui mais... Si on regarde la tête... on part en courrant. Un lord anglais moi j'dis. Avec ses favoris d'avant guerre....

 

Charlie *Mon héros* (Remarquez la traduction anglais/français. Tous les chiens vont au paradis).

J'aimais quand j'étais petite. je sais pas trop pourquoi en fait. Parce que c'est assez flippant. ca parle de la mort. De la vraie mort (il se fait quand même écraser par un camion avant d'être coulé dans la tamise), de jeux d'argent, de trucs tout plein illégaux. Avec un clebard qui veut tuer pour de vrai. (aka pas comme dans blanche neige ou elle la "tue" en douceur, avec un ruban, un peigne et une pomme) Ya des chansons sympa, celle du croco par exemple, ou celle de la gamine, et pis celle du partage... Mais bon, en edhors de ça... Aujourd'hui j'apprécie la séance d'essayage, et le petit déjeuner au sirop d'érable *baaaave*. Mais c'est vrai que ca ne casse pas trois pates à un canard.

 

Rock'O'Rico

Objectivement, je dois dire que... ahem... c'est pourri. elle a pas tord la Tseumpfeuh. Mais je kiffe quand même. Ca rock, ca poulette et... ya un *méchant* petit chat. C'est un coup bas, ça m'sieur !

Pis j'aime les chansons. Même celle de Tonton Duduc. Surtout celle de tonton Duduc en fait petit-diable-noir

 

Allez parce que je ne peux pas parler de poulet sans ça...

 

 


 
Et que ça aussi je kiffe....
Reste le cygne et la princesse dans son post. Ca chante, ça princesse, ça brille, ça bisouille, enfin bref, vous savez déjà ce que j'en pense....

Eh bien j'en pense que pour une fois la version française à bien fait de changer son nom à la princesse. Parce que dans l'original, dans la vraie histoire, elle s'appelle Odette... *sisi, on le voit quand Arthur -Derek en anglais- il envoie ses fléchèttes sur couette-couette*

Juliette et Arthur ca fait un peu vieillot sans être totalement hors-jeu.

 

Elle ne parle pas de tout, en même temps... Le sujet dessins animé c'est vaste.

Je surkiffe aussi

Zak et Crysta.

http://mimi1380.m.i.pic.centerblog.net/aj98zn49.jpg

 

Ca brille, ça fées, ça vole, ça bisouille, ça chante...

En gros, c'est l'histoire du peuple des fées qui découvre que les humains ne sont pas qu'un "conte d'humain" quand l'un d'entre eux (Zak) se fait rétrecir par Crysta, apprentie gardienne de la magie de la forêt (mais pas encore très douée). Crysta, toute à son excitation de découvrir l'humanité, ne sait pas qu'en fait Zak, bin c'est rien qu'un vilain méchant monsieur venu avec son tractopelle pour démolir les arbres et les filer à bouffer à la broyeuse...

Pis qu'en même temps bin la broyeuse elle à déjà bouffé le gros nanarbre qui gardait enfermé Nexus, genre esprit du pétrole, ennemi juré des fées et que maintenant, bin il est plus enfermé.

Par dessus tout ça on rajoute une chauve-souris (elle aussi elle mériterait d'être enfermée) complètement marteau, et une fée (mâle) jalouse de l'amour de Crysta pour Zak.

 

C'est un peu cucul, mais ca parlait de préservation des arbres avant que "les verts" ca soit un parti politique. Et que bin quand on a 7-8 ans, on aime encore bien les nanarbres et les jolies fleurs et les zoizeaux qui chient partout.

 

 

Bref Tseumpfeuh, c'est des dessins splendides qui illustrent à merveille tout plein de sujets.

 

 

Et je veux cette robe dans mon placard

http://images.ados.fr/divers/photo/3965283396/lady-oscar/marie-antoinette-96455150c.jpg

Repost 0
mamanpanique - dans Divers
commenter cet article

Présentation

  • : Mamanpanique : Le blog !
  • Mamanpanique : Le blog !
  • : Coups de gueules, coups de blues, coup de fatigue... Tout y passera. Si je ne peux en parler autour de moi, j'en parlerais au monde entier. Du désir d'avoir un enfant, jusqu'à, j'espère, cet instant ou je pourrais vous dire "il(elle) est là".
  • Contact

Je vends !