Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 09:52

Yop les filles,

 

Il y a quelques temps, je m'interrogeais sur l'existences de grossesses que j'appellerais normales. Pas forcément "faciles" où tout n'est que du bonheur, mais une grossesse sans "pathologies", sans milliers de plaintes diverses et variées (justifiées où non, là n'est pas la question, puisque ce n'est pas à moi de juger).

 

Voici donc mon retour sur mes six premiers mois de grossesse. Il se trouve que j'ai une grossesse normale. Pourvu que ça dure.

 

Ce n'est pas que du bonheur. Loin de là. le corps change, se transforme, et envoie des signaux tout azimut. Comme je l'ai déjà évoqué par exemple, je n'aime pas sentir mon fils bouger. Ce n'est pas agréable, cela ressemble beaucoup au fichu gamin qui tape dans le siège du bus avec ses genoux. Sauf qu'un trajet de bus durera rarement 9 mois.

 

Les copines qui me disent "Tu verra quand ça t'arrivera" (Hein Poulette !!!?). Eh bien jusqu'à présent je n'ai rien vu.

Pardon de ne pas voir combien vomir six fois par jour peut être infernal, mais je vous crois sans aucun soucis.

Pardon de ne pas voir combien c'est dérangeant (douloureux ? ) le bébé qui tape dans la vessie. Le mien préfère nettement jouer avec les tuyaux de gaz plutot que ceux des eaux. Ce n'est pas forcément plus agréable pour l'entourage remarquez...

Pardon de ne pas avoir prit 6 kilos (ou plus) en six mois. A l'inverse, je commençais à m'inquiéter de ne pas prendre de poid du tout, mais ça y est là. J'ai pris mon premier kilo ! Il était temps !

Pardon de ne pas avoir de rdv trois fois par mois pour controler un bidule ou un autre. Juste un rdv gynécologique par mois, et une prise de sang tous les deux ou trois mois.

Pardon d'avoir trouvé du premier coup LA gynéco qui ne s'inquiète pas au moindre pet de mouche de mon loustic. Je rentre dans son cabinet (le mâle la dérange manifestement, mais elle ne dit rien), Je lui raconte les deux bricoles depuis le dernier rdv, on passe à l'examen et à l'écoute du coeur du bébé, quinze minutes montre en main, tout va bien.

Pardon de ne pas me sentir le baleineau crevé que vous attendiez. Je me suis même découverte hier dans une vitrine. Je ne me voyais pas aussi visiblement enceinte à la maison. J'ai un ventre tout rond. Si j'avais mis un ballon de foot sous mon t-shirt, cela aurait produit le même effet. Je suis en "pleine" forme. Je n'ai certes pas l'endurance que j'avais avant-grossesse, mais je tiens bien la route. Hier j'ai été faire les magasins avec le poulpe, nous avons acheté des bricoles pour la valise de maternité, l'armoire et une commode, et j'ai été à mon rdv gynéco. Aujourd'hui, nous allons en courses et chercher une bouteille de gaz. Jeudi, le fameux suedois me livre les meubles directement dans la chambre du petit, et Vendredi et Samedi je cuisine parce que Dimanche, je tiens un stand sur une brocante. Sans compter que je travaille tous les soirs à mon aide aux devoirs. Donc oui, je tiens ma forme. La même depuis le début de ma grossesse.

Pardon de ne pas me plaindre de tout dès que l'on se voit. Oui j'ai mal aux fesses, oui, j'ai FAIM. Oui, ça tire dans le bas du ventre à la fin de la journée. Oui, j'irais bien me coucher. Oui, j'ai MAL aux DENTS. Et tout le long de cette artère qui monte le long de la machoire jusqu'à la tempe et l'arrière du crâne. Oui, je perds la boule. Oui, j'ai des inquiétudes. Mais je ne peux rien y faire. Et vous non plus. Donc je préfère vous sortir mes envies farfelues pour vous faire rire plutôt que de vous abreuver de plaintes inutiles. Quand j'ai besoin de m'asseoir, je vous le dit, c'est tout.

Pardon de ne pas "nidifier". Non, je ne me suis pas mise subitement à faire le ménage comme une folle. Au contraire, c'est d'autant plus le bazar qu'il a fallu déménager mon bureau pour en faire la chambre du petit. Et ce bazar me convient.

Pardon de ne pas avoir la toxoplasmose. Ni de ne pas être diabétique ni d'être immunisée à la rubéole. Je mange ce que je veux, comme je veux. Je peux même aller embrasser le cul du chat et cotoyer des contaminés.

Pardon de trouver les articles que vous m'envoyez inutiles. Je sais déjà tout ça. C'est pour cela que je me suis renseignée avant ma grossesse. Oui, j'ai réfléchi à l'allaitement, au porte-bébé, et à la couleur du cheval d'Henri IV. Oui, je sais comment "peut" se dérouler un accouchement. 

 

Mon corps change, c'est étrange de voir comment mon fils pousse mon ventre en avant lorsque je m'expose (5 mn) au soleil. Je "bousille" une culotte par jour avec des pertes vaginales abondantes. Cela se rattrape facilement à la machine, mais c'est désagréable de voir ça quand on passe aux toilettes ou que l'on se change le soir. Depuis Vendredi, je saigne du nez. D'un seul coup, sans prévenir, sans "cause" apparente. La gynéco m'a dit que c'était normal, hormones, machin toussa quoi. Certes, mais c'est destabilisant et impressionnant. J'ai des envies farfelues qui me viennent et qui repartent toutes aussi vite. Hier soir, c'était un kebab et du pop corn. Le kebab c'est normal, mais le pop corn... J'en mange une fois par décennie... Non que je n'aime pas cela, mais je préfère quantité d'autres choses.

Je me sens aussi frustrée de ne pas pouvoir dépenser l'énergie qui bouillone au fond de moi. Le dragon et le poulpe ne me laissent pas faire. Alors je bous intérieurement. Je n'ai pas non plus une peau merveilleusement douce ni des cheveux d'une beauté éclatante. Si ma peau a essuyé un retour en force de l'acnée au début, celà va mieux. Mais mes cheveux sont de paille et je songe sérieusement à aller me les faire couper.

 

J'ai l'avantage apparament, d'avoir une famille et des amis compréhensifs. Personne ne vient me tripoter le bide. Personne ne fait passer mon ventre avant moi. Lors de mes dernières fêtes (jour de l'an, galette, pot de départ), nous n'avons pas passé des heures sur mon état. C'est venu naturellement dans la conversation, on y a passé trois minutes, et c'était bouclé. En même temps je n'ai rien à en dire...

 

 

Voilà ce qu'on été ces six mois. Six mois de vie à peu près normale. Néanmoins, je pense qu'ils ont été normaux parce que je savais à quoi m'attendre. Je n'ai pas découvert les maux de la grossesse à la place du messie. (A part le nez qui saigne, mais un coup sur internet, le tri du vrai et du doctissimo, et hop, j'étais presque rassurée.) Nul doute que lorsque l'on est mal informée (ou pas du tout), les fléaux nous tombent dessus avant que le précédent soient partis.

 

Sur ce, je vous laisse, il est presque midi, et je crève de FAIM. Tout en sachant qu'il n'y a plus rien au frigo

 

Je souhaite tout le soutien et la compassion du monde aux femmes qui en ont besoin.

 

 

Enjoy !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamanpanique 01/07/2014 13:32

Hi ! Thank you for your comments. I finished these nine months easy, as they start. Firsts days with my son was simply too, and he'll have his first birthday next month, already ;)
He's giving us a lot of smiles !

Printer Support 01/07/2014 09:45

This article tells us about the normal pregnancy days of the one who has written this wonderful article. This is a great source of information and it tells us about the changes that occur in a woman physically and mentally.

freda 01/07/2014 08:33

This is a wonderful article.i enjoyed reading this article.

Présentation

  • : Mamanpanique : Le blog !
  • Mamanpanique : Le blog !
  • : Coups de gueules, coups de blues, coup de fatigue... Tout y passera. Si je ne peux en parler autour de moi, j'en parlerais au monde entier. Du désir d'avoir un enfant, jusqu'à, j'espère, cet instant ou je pourrais vous dire "il(elle) est là".
  • Contact

Je vends !