Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 17:21

Yop les filles !

 

Un sujet un peu moins léger aujourd'hui, puisque je vais parler des Par'Anges, et relayer une opération.

 

Les Par'Anges kèsseucè? Ce sont des parents qui ont perdu leur tout petit.

 

Car si la majorité des grossesses se passent bien, il en est dont les issues sont tragiques. Avant l'accouchement, ou peu après, les conséquences sont difficiles.

 

Habituellement, je me targue de mon aptitude à être émotionnellement touchée. Souvent, une simple lecture me suffit. Mais ce que j'entre-aperçoit dans ces récits, c'est au delà de ma compréhension. Je souhaite ne jamais avoir à passer par là. Cela m'effraye.

 

Alors je pense à ces parents. Qui auront à peine connu l'enfant. Qui ne l'auront jamais vu respirer. Qui n'auront pas eu le temps de passer une seule nuit avec ce petit être rappelé trop tôt. Qui auront connu trop peu leur enfant. Qui se sont réveillés un matin, et qui ont découvert que leur trésor n'était plu. Qui ont vu leur trésor lutter pour conserver un souffle qui s'échappe.

 

Je n'y penserais certes pas tous les jours. Ni même une fois par semaine. Mais ce soir je pense un peu à eux. Quelques instants. Et je compatis. Je tente de compatir dans la mesure de mes moyens.

 

Une internaute à fondé une association. Elle à sa propre page face de bouc. Là bas, un réconfort, une oreille attentive, et des réponses aux questions.

 

La dame organise aussi une journée des Par'Anges dans le Nord Pas de Calais le 16 Juin 2012. Lacher de balon, buffet sucré, des cartes personalisées.

N'hésitez pas à les soutenir, même si vous ne vous déplacez pas.

 

Relayez l'information, achetez un porte-clef, et laissez un petit mot.

 

http://ancoco.a.n.pic.centerblog.net/ktfi1irk.gif

Partager cet article

Repost 0
mamanpanique - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Mamanpanique : Le blog !
  • Mamanpanique : Le blog !
  • : Coups de gueules, coups de blues, coup de fatigue... Tout y passera. Si je ne peux en parler autour de moi, j'en parlerais au monde entier. Du désir d'avoir un enfant, jusqu'à, j'espère, cet instant ou je pourrais vous dire "il(elle) est là".
  • Contact

Je vends !