Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 20:18

Yop les filles !

 

 

J'ai testé un jeu débarqué récemment en version française : Lucent Heart, de la firme beanfun.

 

C'est un MMORPG (jeu de role massivement multijoueur) gratuit à télécharger.

 

Déjà, mauvais point, il faut télécharger le jeu. Mais pourquoi pas.

Mauvais point supplémentaire, le client du jeu est visible. C'est à dire qu'avant de lancer le jeu, il faut lancer le client beanfun. Et pire encore, à chaque fois il réinstalle ses putains de raccourcis sur le bureau.

Les graphismes sont sympas, ils sont clairs, un peu "fillette" rose bonbon, mais chacun ses gouts.

Mauvais point aussi sur l'assistanat. Pas besoin de lire l'histoire (d'ailleurs je ne l'ai pas fait) pour avancer. Vous cliquez, le jeu vous emmène directement sur le lieu de la quête, ou au PNJ concerné. C'est bon pour les gamins de 10 ans quoi.

Mauvais point sur la gestion de la place sur l'écran. C'est le bordel, et si l'on ne met pas en plein écran, on loupe la dernière ligne en bas, planquée sous la barre windaube. Le chat, la carte de la région, la minicarte, le log de quêtes (immense), la barre de profil, la barre de techniques, et je ne sais plus quoi encore.

 

 

Clairement, le jeu ne convaincra pas un gamer. Néanmoins, il veut se rapprocher de la gent féminine. Le public du jeu sera dans les 8-14 ans, car j'ose espérer que les femmes chercheront quelque chose d'un peu moins assisté. Certes le jeu est lumineux, et franchement Girly, mais il est compliqué, comme tous ses semblables au niveau craft et équipements. D'ailleurs, je n'ai pas trouvé de boutique, et mon sac dégueulait ses trucs inutiles. 

 

Bref, vous l'aurez compris, je ne suis pas convaincue.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Mamanpanique : Le blog !
  • Mamanpanique : Le blog !
  • : Coups de gueules, coups de blues, coup de fatigue... Tout y passera. Si je ne peux en parler autour de moi, j'en parlerais au monde entier. Du désir d'avoir un enfant, jusqu'à, j'espère, cet instant ou je pourrais vous dire "il(elle) est là".
  • Contact

Je vends !