Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 18:30

Yop les filles !

 

Ces derniers jours, plusieurs articles font des gorges chaudes du harcèlement de rue. Mis en lumière par une étudiante bruxelloise à travers un reportage de rue en caméra cachée, les témoignages pullulent. Les contre-offensives aussi.

 

Tellement habituée à ce genre de remarque désobligeantes - qui ont commencé au collège sous d'autres formes - , je ne réagis même plus. Néanmoins, il s'avère que ce phénomène possède une ampleur inimaginable. Je n'y avais pas tant réfélchis jusqu'à maintenant.

 

"Hè madame, tu sais que tu as l'air charmante?"

"Je suis pas charmante, je m'appelle Marcel, j'ai 45 ans, et je suis routier."

 

Ca arrive partout. Cet extrait, la remarque du "mec" et ma réponse, est une tranche de vie sur un jeu vidéo. Sur un JEU VIDEO putain  ! Toutes les sorcières ont le même avatar, il n'y a ma photo nulle part, je n'ai jamais vu ce mec ni en vrai, ni sur le jeu, nous n'avons jamais discuté. Le voilà qui m'aborde et qui me sort ça.

Le mec, mouché, ne m'adresse plus un mot. Je ne résiste pas à envoyer la copie de la discussion à mon binome de jeu, femelle également. Elle me réponds alors qu'il l'a aussi lourdé le matin même et qu'il sortait la même connerie à toutes les filles. Elle était bien contente que je l'ai mouché.

 

Or, si je peux me faire passer pour un mâle derrière mon écran, lorsque je monte à paris, cela devient plus compliqué. Référence à la taille imposante de mon bonnet quoi.

 

J'habite un petit patelin à une heure de train de Paris. Comme c'est petit, je donne souvent le nom d'une plus grande ville, pas très loin, MLJ. Ville qui a un quartier avec très mauvaise réputation. Depuis plus de deux ans que je me balade à MLJ environ une fois par semaine, voir plus, je n'ai essuyé qu'une seule fois ce genre de remarque désagréable.

Je suis montée travailler 7 semaines d'affilées sur Paris (et petite couronne). A paris, c'était quotidien. A la sortie du métro, dans la rue. Même en tenue de travail : doudoune "boudin", gants miteux, et boots assorties rouge vif. Genre je peux pas être moins sexy quoi. Genre j'attends le rer qui doit me ramener chez moi. Le black (je ne stigmatise pas, il s'avère que cette fois-ci, c'était un black, mais ce n'est pas représentatif) m'accoste.

*serviable et baudruche mode*

Je réponds, parait que je suis trop gentille.

Ce genre de mecs, quand ils sont polis hein. Ils n'ont pas tous le mot pétasse à la bouche. Ce genre de mec commence par te dire bonjour. Il te demande ou tu va. Il te demande ton nom. Tu comprends, c'est plus facile pour discuter. Il te demande ton age. Et puis il te demande si tu as un copain. Eventuellement, il te dit son age et son nom. Voir même dans quoi il bosse. Toi, tu rentre du boulot, t'en as ta claque, t'a envie de rentrer, de manger et de dormir. En l'occurence, fin de ma journée de formation, j'ai avalé un book entier d'informations, et je dois avaler le second pour la semaine suivante. Mais très charmant le mec. Quoique ses questions dérangent un peu.

C'est à ce moment là que tout bascule.

 

Si t'a pas de mec, il te rentre dedans lourdement. "T'es sympa, je t'aime bien, tu es d'accord pour que je te paye un verre?"

Si t'en as un, il essaye de contourner le problème. "Ca fait combien de temps que tu es avec lui? " Est-ce que vous êtes mariés, est ce que vous avez des enfants... Et puis.... ca te dirais de sortir avec moi? C'est pas grave si t'a un mec, il le saura pas.

 

Ben tiens. C'est extrèmement délicat de se sortir de ça. Sérieux. Je suis polie, et gentille. Ma maman m'a appris qu'il faut pas dire des choses qui sont pas gentilles.

Et encore, là les mecs tortillent du cul avant de poser la question dont ils ont envie. Ce n'est pas toujours le cas. Et ça a au moins le mérite de vous faire passer le temps.

 

Ce genre de comportement est dégueulasse. Autant le dire tout de suite. Je voulais partager ce sujet. Perce que c'est important. Je ne suis pas particulièrement féministe. Parfois même je suis assez rétrograde *mode princesse au foyer*. Mais ça, c'est dégradant. Aussi bien pour nous, que pour ceux qui en sont les auteurs.

 

Non, ce n'est pas une preuve de virilité. C'est une preuve de crétinerie.

Vous ne serez pas plus un homme en disant "t'es belle, tu viens?" a une inconnue dans la rue.

En revanche, quand vous allez faire la réfléxion à un mec comme ça, vous êtes plus courageux. Vous ferez figure de prince charmant, et vous paraitrez plus sympa aux yeux de n'importe quelle nana. Et ne soyez pas lourd. Ne demandez pas à la demoiselle si elle veut prendre un café pour se remettre de ses émotions.

 

Sur ce... j'espère que ca ne vous arrivera pas.

Partager cet article

Repost 0
mamanpanique - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Mamanpanique : Le blog !
  • Mamanpanique : Le blog !
  • : Coups de gueules, coups de blues, coup de fatigue... Tout y passera. Si je ne peux en parler autour de moi, j'en parlerais au monde entier. Du désir d'avoir un enfant, jusqu'à, j'espère, cet instant ou je pourrais vous dire "il(elle) est là".
  • Contact

Je vends !